Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

68 raisons de grand bonheur...

68catéchumènes adultes en 2017 Edito du 2 février

68 raisons de grand bonheur…

68 catéchumènes adultes en 2017

 

 

68 adultes demandent à être baptisés dans la nuit de Pâques ! C’est une bonne nouvelle.

 

Souvenons-nous : dans les trois premiers siècles de l’Église, on ne baptisait en général que des adultes : il était en effet risqué de choisir le Christ au temps des persécutions.

Après l’empereur Constantin, plus encore après Justinien, on peut devenir chrétien sans risquer la mort : il y aura de plus en plus de baptisés tout-petits, bébés ou enfants.

 

Aujourd’hui : nous savons la situation des chrétiens dans notre pays ; il est devenu difficile de choisir d’appartenir au Christ et de tenter de vivre d’Évangile dans la société d’aujourd’hui. Nous affrontons l’ignorance, la dérision, la moquerie.

En tous cas dans le diocèse, le nombre des baptisés bébés ou tout-petits diminue; celui des enfants scolarisés augmente ; et celui des adultes catéchumènes varie d’une année à l’autre : bon an mal an, ils sont entre 60 et 80.

 

Une évidence toutefois : si l’on regarde de quel doyenné viennent les catéchumènes, on voit clairement qu’ils ne viennent pas de tous. Pourquoi dix-huit futurs baptisés ici, pourquoi zéro là, et cela depuis plusieurs années ? La réponse est malheureusement simple : ils viennent de là où l’on ose appeler, où une équipe de catéchuménat ose appeler. 80 % des catéchumènes m’écrivent dans leur lettre de demande qu’ils ont été appelés, provoqués : quelques uns le sont par leur conjoint ; d’autres par leurs enfants ; mais le plus grand nombre est appelé par un baptisé heureux de l’être, qui n’a pas peur de dire à un proche rencontré : «  tu sais, il n’est pas trop tard ; il n’est jamais trop tard pour être baptisé ! », « mais oui on peut être baptisé adulte » , « on va t’accompagner », « on va t’aider à découvrir le visage du Christ et à lire l’Évangile ! ».

Or, les occasions ne manquent pas pour le faire: les préparations au baptême, les préparations au mariage, la rencontre des futurs parrains et marraines, la rencontre des témoins de mariage souvent non baptisés, à l’occasion de la rencontre des enfants catéchisés et de leurs parents ; à l’occasion des préparations à la confirmation….

Que d’occasions pour appeler des hommes et des femmes à découvrir la joie de croire et le bonheur de servir ….Que d’occasions saisies souvent, mais pas toujours !

 

 

 

 + François Garnier

Archevêque de Cambrai

 

 

Article publié par Cathocambrai • Publié Samedi 18 février 2017 - 17h19 • 380 visites

Haut de page