Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Editos

Pour NOEL,

Edito du 6 décembre 2007

 

 

     Comme vous, nous savons le bonheur d'offrir un cadeau de Noël aux enfants que nous aimons et nous savons que quelques enfants n'en reçoivent pas assez. Mais, il y a ceux qui en reçoivent vraiment beaucoup, et souvent beaucoup trop, au risque de passer complètement à côté du sens de Noël : c'est à eux et à leurs parents que nous adressons le même appel simple.

 

§       J'ai vu des dizaines de milliers d'enfants d'Afrique et de Madagascar privés d'école, tout simplement parce que personne ne peut la leur payer : enfants orphelins, enfants des rues, enfants rejetés parce que déclarés "sorciers", enfants soldats… Or, le coût d'une année scolaire entière est d'environ 40 à 50 euros.

§       D'où cet appel très simple : VOTRE ENFANT renonce à un seul de ses cadeaux. Il en offre le prix, quel qu'il soit. Et un enfant d'Afrique ou de Madagascar sera scolarisé grâce à lui ! Votre enfant sera comme le petit berger de la crèche. Vous lui faites le plus beau des cadeaux en lui permettant d'offrir quelque chose de lui à l'enfant Jésus… "Ce que vous avez fait au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous l'avez fait" (Mt 25, 40).

§       Comment faire concrètement.

1.    Expliquez à votre enfant la situation réelle des enfants de son âge qui, en Afrique ou ailleurs, sont loin d'avoir les chances qu'il a. Des tracts très bien faits sont à votre disposition dans les paroisses et écoles.

2.    S'il accepte de renoncer à un seul de ses cadeaux, choisissez avec lui à qui (vous, ou ses grands-parents, son parrain, sa marraine, …) il va demander d'en donner le prix (par chèque, à l'ordre de "Association Diocésaine – Cambrai – Un cadeau pour moi ? Pour lui ! ").

3.    Qu'il joigne un mot de lui à l'envoi de ce chèque à Archevêché de Cambrai – "Un cadeau pour moi, un cadeau pour lui – BP 149 – 59403 Cambrai Cedex.

4.    Qu'il sache que l'an passé, nous avons pu scolariser plus de 1300 enfants, connus pour le plus grand nombre des sœurs de Sainte Thérèse d'Avesnes (Madagascar) et des sœurs Augustines de Saint Amand (Togo).

5.    Par "Église de Cambrai", nous donnons régulièrement des nouvelles et des photos des enfants aidés, et qui méritent l'aide apportée qu'ils reçoivent par les travaux à leur mesure qu'ils accomplissent pour la mériter !

 

Voilà, nous comptons vraiment sur vous !

Faites connaître notre initiative ! Elle fera grandir vos enfants !

Et pourquoi pas : choisissons pour nous-mêmes ce que nous leur proposons !

Nous serons tous de vrais bergers !

 

X François GARNIER

Archevêque de Cambrai

redevenir tous
de vrais bergers ?
 

 

Article publié par Secrétariat DIOCESAIN • Publié Jeudi 06 décembre 2007 • 3994 visites

Haut de page