Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Le pire des maux, c'est une âme habituée

edito du 18 février 2010

 

"Le pire des 'maux, c'est une âme habituée"

Péguy

 

 

C'est par cette parole de Péguy que Monseigneur Yves Patenôtre(1) a commencé la récollection qu'il nous a fait vivre, il y a une douzaine de jours.

 

Nous étions 110 prêtres à l'écouter 110, c'est à dire que tous ceux qui avaient pu venir, à quelques exceptions près, étaient là ! Comme évêque, je peux dire que j'étais fier des prêtres du diocèse et heureux d'être avec eux.

 

Je vous offre pêle-mêle quelques unes des notes que j'ai prises !

 

Tout d'abord sur le Christ

 

· "Que le Christ illumine les yeux de notre cœur"

· "Le pire des maux, c'est une âme habituée..." (Péguy)

. "On n'a jamais vu mouillé ce qui était verni... " (Péguy)

. "Que le Christ nous délivre de la cuirasse de l'habitude. . . " 

. "Nos blessures, nos cicatrices mal fermées peuvent être des ouvertures à sa grâce. . . "

. "Celui qui ne tombe pas n'est jamais ramassé... "

. "L’Amour, le véritable Amour, a pris visage en Christ. . . "

. "Où est la part d'adoration dans notre vie ?"

. "Quand est-ce que les gens nous voient prier ?"

. "Que le Christ nous étonne encore!"

 

Mais aussi sur la vocation de prêtre

 

. "Toute vocation vient d'une rencontre personnelle avec le Christ. . . "

. "Toute vocation est vocation d'une personne avec son originalité...

Je n'aime pas les uniformes : Jean XXIII a dit un jour: "S'il avait fallu que je m'enfile un jour dans la soutane de Pie XII !" Nous sommes tous différents, mais tous appelés à imiter le Christ. . . "

. "Ne te demande pas ce que l'Église doit faire pour toi.

Demande-toi ce que tu as à faire pour l'Église."

 

Et enfin. une dernière perle

 

. "Ne parlez pas trop du Bon Dieu - Vivez de telle façon qu'on vous questionne".

Maurice Zundel

 

Merci Cher Yves

 

+François Garnier,

archevêque de Cambrai

 

 

(1) Archevêque de Sens Auxerre et évêque de la Mission de France

 

Article publié par Michel LEMAIRE • Publié Vendredi 05 mars 2010 • 3134 visites

Haut de page