Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Editos

Mangez du poulet ! (Carême 2006)

Edito du 2 mars 2006

 

Mangez du poulet !

 

(Carême 2006)

 

 

 

     Il y a deux ans, alors que le Carême s'ouvrait, je vous confiais ce qu'un prêtre d'origine étrangère avait dit à ses paroissiens de l'hexagone qui discutaient sur le prix moyen de la viande et du poisson. J'avoue là-dessus, comme sur beaucoup de choses, mon ignorance ! Mais lui, sachant très bien que certaines viandes sont très économiques par rapport au prix de nombreux poissons, avait déclaré dans son français approximatif :

 

"IL VAUT MIEUX SAUCISSE PAS CHÈRE QUE POISSON LUXE…"

     Il savait qu'on ne jeûne pas d'abord pour faire sa cure annuelle de santé. Il savait aussi que la tradition du poisson en carême remontait au temps où celui-ci ne valait pas grand chose par rapport à la viande, le christianisme étant arrivé par la mer et s'étant développé d'abord sur les côtes. Il savait enfin que, par le jeûne, chacun doit se donner les moyens de faire réellement les économies qu'il donnera à plus pauvres que lui.

 

     A l'heure de la psychose collective de la grippe aviaire, à l'heure où il est facile d'imaginer l'angoisse, le mot n'est pas trop fort, des éleveurs de poulets – les cours s'effondrent, il faut nourrir des millions de bêtes qui ne se vendent plus, tenir des milliers d'entreprises fragiles, je les ai connues en Vendée plus qu'ailleurs –, je vous propose de manger beaucoup de poulets pendant le Carême. Vous réaliserez des économies, vous pourrez être plus généreux avec les organismes en lesquels vous avez confiance. Qu'ils s'appellent Coopération Missionnaire, Œuvres Pontificales Missionnaires, Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, Secours Catholique, Équipes Saint-Vincent, etc., ils savent mieux que nous où, ici ou ailleurs, on connaît la faim ou le besoin d'une solidarité durablement constructive. En le faisant, nous ouvrirons un vrai chemin de réconciliation, non seulement avec les autres, mais aussi avec nous-mêmes et avec Dieu.

 

 

X François GARNIER

Archevêque de Cambrai

 

 

Article publié par Secrétariat DIOCESAIN • Publié Jeudi 02 mars 2006 • 3610 visites

Haut de page