Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Ah, si seulement

nous étions tous catéchistes Edito du 10 octobre 2013

 

Tous catéchistes, j'ai bien dit "tous" ! Lisez ce qu'en dit le pape François, dans son langage plus parlé qu'écrit, mais si clair !

Tous catéchistes dans nos familles, déjà, mais aussi entre nous et pour tous dans nos paroisses, mouvements, services ou aumôneries.

Tous catéchistes en invitant pour nos partages d'Évangile quelques voisins, voisines qui se sont éloignés de la pratique dominicale mais qui restent tout proches des cœurs de Jésus et de Marie. Tous catéchistes quel que soit notre âge et quelles que soient nos faiblesses.

 

Lisez ces quelques lignes du pape François adressées aux catéchistes en pèlerinage à Rome à l'occasion de l'année de la foi et du congrès international des catéchistes.

 

+ François Garnier

Archevêque de Cambrai

 

 

"Chers catéchistes, bonsoir !

Il me plaît qu’il y ait, durant l’Année de la foi, cette rencontre pour vous : la catéchèse est un pilier pour l’éducation de la foi, et nous voulons de bons catéchistes ! Merci de ce service à l’Église et dans l’Église. Même si parfois ça peut être difficile, si on travaille beaucoup, si on s’engage et qu’on ne voit pas les résultats voulus, éduquer dans la foi c’est beau ! C’est peut-être le meilleur héritage que nous pouvons donner : la foi ! Éduquer dans la foi pour qu’elle grandisse. Aider les enfants, les jeunes, les adultes à connaître et à aimer toujours plus le Seigneur est une des plus belles aventures éducatives, on construit l’Église ! “Être” catéchiste ! Non pas travailler comme catéchistes : cela ne va pas ! Je travaille comme catéchiste parce que j’aime enseigner… Mais si tu n’es pas catéchiste cela ne va pas ! Tu ne seras pas fécond, tu ne seras pas fécond ! Catéchiste c’est une vocation : “être catéchiste”, c’est cela la vocation, non travailler comme catéchiste. Attention, je n’ai pas dit “faire” le catéchiste, mais “l’être”, parce que cela engage la vie. On conduit à la rencontre avec Jésus par les paroles et par la vie, par le témoignage. Rappelez-vous ce que Benoît XVI nous a dit : « L’Église ne grandit pas par le prosélytisme. Elle grandit par attraction ». Et ce qui attire, c’est le témoignage. Être catéchiste signifie donner le témoignage de la foi ; être cohérent dans sa vie. Et ce n’est pas facile. Ce n’est pas facile ! Nous aidons, nous conduisons à la rencontre avec Jésus par les paroles et par la vie, par le témoignage. J’aime rappeler ce que saint François d’Assise disait à ses frères : « Prêchez toujours l’Évangile, et, si c’est nécessaire aussi par les paroles ». Les paroles viennent… mais d’abord le témoignage : que les gens voient l’Évangile dans notre vie, qu’ils puissent lire l’Évangile. Et “être” catéchiste demande de l’amour, un amour toujours plus fort pour le Christ, un amour pour son peuple saint. Et cet amour ne s’achète pas dans les commerces, il ne s’achète pas non plus ici à Rome. Cet amour vient du Christ ! C’est un cadeau du Christ ! C’est un cadeau du Christ ! Et s’il vient du Christ, il part du Christ et nous devons repartir du Christ, de cet amour que Lui nous donne…"

 

Discours du pape François du 27 septembre 2013

 

 

 

Article publié par Cathocambrai • Publié Lundi 14 octobre 2013 - 17h53 • 1439 visites

Haut de page