Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Noël ? Recevoir et donner !

 

Noël ? Recevoir et donner !

 

Je rentre du Togo, plus exactement de l'hôpital d'enfants ouvert il y a 50 ans par "les sœurs de Saint Amand". En ce temps là, plus de 8 bébés sur 10 mourraient d'une rougeole, d'une coqueluche, d'une varicelle quand ça n'était pas tout simplement d'une malnutrition. Les sœurs venues du Nord ont tout fait pour défendre leur vie fragile en les accueillant avec leur maman dans une pédiatrie, aujourd'hui de 80 lits. Elles ont gagné la bataille en soignant les enfants, en formant leur maman, en responsabilisant autant qu'il était possible les papas.

 

Depuis une quinzaine d'années, elles accueillent aussi les enfants qui naissent avec le virus du sida. Ils sont pour la plupart orphelins. Ils sont accueillis : les garçons dans l'orphelinat Saint Augustin, les filles dans celui de Sainte Monique. Ils sont tous habillés, nourris, soignés, servis, aimés, embrassés. Il n'est pas étonnant que toutes les femmes de Dapaong, qu'elles soient chrétiennes, musulmanes ou de religions traditionnelles, aient donné le plus beau des noms à l'hôpital des sœurs : "Yendubé", ce qui veut dire "Dieu est là".

 

Tous les enfants accueillis dans les orphelinats sont scolarisés. Près de 2000 le sont grâce à vous ! Tout simplement parce que vous avez choisi, quel que soit votre âge, du plus jeune au plus aîné, du plus pauvre au plus fortuné, de donner l'équivalent du prix d'un seul cadeau de Noël pour que l'un d'entre eux ait la chance d'aller à l'école toute une année. Merci de choisir de vivre Noël en permettant à un enfant d'Afrique non scolarisable de pouvoir être scolarisé.

 

A Noël, le Père, notre Père, nous comble du plus beau des cadeaux en nous donnant le trésor qu'est son Fils unique.

Quant aux bergers et aux mages, ils sont venus à la crèche les mains pleines de leurs cadeaux les plus précieux, chacun selon ses moyens.

Il nous appartient d'aller nous-mêmes aux pieds de l'enfant Jésus avec un cadeau simple : celui d'offrir  à l'un ou l'autre de ces enfants le bonheur d'être scolarisé.

 

A Noël, il y a plus de joie à donner qu'à recevoir.

 

X François Garnier

Archevêque de Cambrai

 

 

 

Pour permettre la scolarité d'un de ces enfants, vous pouvez adresser votre participation à :

 

Archevêché "Un cadeau pour moi, un cadeau pour lui" – BP 149 – 59403 Cambrai cedex.

 

Pour suivre le résultat de la campagne, rendez-vous sur le site web cathocambrai.com, rubrique "Diocèse4un cadeau…"

 

Article publié par Michel LEMAIRE • Publié Lundi 24 déc 2012 • 1482 visites

Haut de page