Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Goûter et vivre...

Merci, saint Jérôme Édito du 6 octobre

 

                                               GOÛTER ET VIVRE...

                                                          Merci, saint Jérôme !

 

Si seulement se multipliaient les équipes de partage d’Évangile ! c’est pour tout le monde ! c’est tout simple ! il suffit d’une heure par mois ! une heure avant le gâteau ou le café partagé.

 

Pourquoi ? Pour rencontrer Jésus, le Christ, notre source. Comment ? Avec, dans les mains de chacun, un des livrets diocésains : «  La route qui nous change ».On y trouve la " règle du jeu " et quelques clefs pour mieux comprendre les textes.

 

J'ai prié pour la multiplication de ces petites équipes, rêvant de leur présence dans chaque quartier, dans chaque village ; tout simplement parce que tout repart de l’Évangile. J’ai fait cette prière le jour où la liturgie nous a fait fêter Saint-Jérôme. L'oraison était claire: "Seigneur, tu as donné à Saint-Jérôme de GOÛTER l'écriture et d'en VIVRE intensément " : Goûter et vivre de la Parole de Dieu, c’est ce qu'a vécu Saint-Jérôme !

 

Nous sommes à la fin du 5ème siècle ; avec un jeune étudiant romain, Jérôme. Il n'est pas baptisé alors que ses parents le sont. Au cours de ses voyages à travers l'Europe, il rencontre deux ermites. Il découvre par eux le Christ. Il demande le baptême et part en pèlerinage en Terre Sainte. Une très grave maladie l’arrête près d'Antioche ; il profite de sa convalescence pour apprendre le grec et l'hébreu ; l'évêque local le repère et obtient  de lui qu'il accepte de devenir prêtre...

 

C'est alors que le nouveau pape, Damase, le rappelle à Rome pour qu'il devienne son secrétaire. Et là, dans ses heures de loisirs, il enseigne les langues bibliques à quelques saintes femmes, ce qui suscite la jalousie de ses confrères prêtres, à ce point qu'il doit quitter Rome, ce qu'il fait.

 

Et c'est là que tout devient passionnant: à Bethléem, tout près de la grotte de la Nativité, il décide de traduire toute la bible en latin, de la première à la dernière ligne. Il s’agit de passer de l’hébreu au latin pour tout l’ancien testament et de passer du grec au latin pour tout le nouveau testament ; tout cela pour donner à tous la possibilité de "GOÛTER " la Parole pour en "VIVRE" ! plus de trente années de travail acharné pour nous tous !

                                                           Merci Saint-Jérôme !

 

 

                              

Article publié par Cathocambrai • Publié Lundi 17 octobre 2016 • 419 visites

Haut de page