Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

"La Fraternité ? Un combat contre soi-même !"

Édito du 30 juin 2016

 

«  La Fraternité ?

Un combat contre soi-même ! »

 

Le 11 juin dernier, en l’abbaye d’Anchin, nous avons réussi un rassemblement exceptionnel de 1000 colibris !

On sait l’histoire de ce petit oiseau : il y a un incendie gigantesque ; tout le monde fuit, sauf le petit colibri. Quitte à ce que tous se moquent de lui, il va jeter contre le feu la  goutte d’eau qu’il a puisée dans le lac tout proche.

Et l’on a chanté toute la journée  avec la chorale des Ptit’s Bonheurs : « heureusement, heureusement il y a le colibri qui fait sa part… ».

Les colibris rassemblés étaient pour la plupart des diocésains  sans gloire, discrets ; des « faiseux » pas des « diseux » ; de ceux qui, le plus souvent avec d’autres disent le « Notre Père » en réalisant que ce n’est pas le tout de le réciter si l’on n’a pas compris que son voisin difficile à supporter demeurait tout simplement un frère à servir quoiqu’il en coûte.

Et me revient en mémoire le refrain d’un poème d’une religieuse juive de naissance, évoquant à Jérusalem son frère ennemi palestinien :

« Mon frère si prochain

Mon frère si lointain

Si tu n ‘étais pas là, le monde serait vide…

Si tu n’étais pas là,  ô loup qui me dévore

Je serais plus heureux peut-être, mais moins beau

Car la lutte avec toi fait surgir une aurore… » (1)

 

 

Oh oui, «  mon frère si prochain, mon frère si lointain », toi qui fuis les bombes ou la famine, toi qui t’empiles du côté de Calais, toi qui reviens en France après en avoir été chassé, toi qui ne crois pas comme moi, toi qui n’es pas de la même couleur…

Ou simplement toi qui es mon vrai frère de sang dont je me suis séparé pour des raisons idiotes…..

 

Oui, la fraternité est un combat contre soi-même…difficile à gagner.

Alors devenir un colibri ? Faire sa part, c’est à dire tout ce qu’on peut, sans craindre la moquerie…Faire gagner la fraternité par ses fidélités simples, son engagement recommencé, sa patience inusable…Et même ses votes quand il s’agit de voter ?

 

Bon été !

                                                                                                                                + François Garnier

Archevêque de Cambrai

 

 

(1) Sr Marie-Madeleine O.P.      (Hélène Jung)

      Jerusalem au Sommet de ma Joie -       Éditions de l’Olivier

 

 

 

Article publié par Cathocambrai • Publié Samedi 02 juil 2016 • 902 visites

Haut de page