Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

"Des hommes et des dieux" le film à voir

Edito du 21 octobre

"Des hommes et des dieux"

le film à voir !

 

 

 

De ce film à voir et à revoir, quoi dire qui n'ait été dit ?

J'avais peur d'être déçu.

On m'en avait dit tant de bien …

Je craignais de le trouver trop long !

Deux heures pour une histoire si humble et simple.

Or, à la fin, je ne voulais plus me lever : je ne voulais rien perdre du générique, des dernières notes de musique.

Je voulais écouter le silence impressionnant de toute une salle. Silence accompli dans la réflexion de ma voisine : "Ce film nous donne envie de devenir meilleurs …"

 

Une scène évoque les huit moines qui sont à l'"Heure" dont parle St Jean dans son Evangile : tous ont conscience d'approcher l'"Heure de la croix", un sacrifice qu'ils n'ont pas cherché, mais qu'ils ont, non sans bataille, accepté.

Et voilà qu'ils vont partager les deux bonnes bouteilles apportées par le merveilleux Père Luc qui les a sorties de son armoire secrète ; il y a des sourires de bonheur infini et puis, tout doucement, ces larmes qui viennent de bien plus loin que le fond des yeux. Sans doute, de la mémoire vive qu'ils doivent avoir d'une des dernières Paroles du Christ : "désormais, je ne boirai plus du produit de la vigne jusqu'à ce que le Royaume de Dieu soit venu" … (Lc 22,18). Eux non plus n'en boiront plus. Je n'ai aucune honte à dire que moi aussi, j'ai pleuré.

 

Or, ce Royaume de Dieu, nous l'avions sous les yeux :

Choisir d'aimer une terre qui n'est pas la sienne, un peuple qui n'est pas le sien.

Choisir d'être signe du Christ, apparemment pour rien,  en terre d'Islam.

Choisir de s'offrir, de ne pas fuir l'épreuve majeure, dont ils savent qu'elle s'approche.

Choisir de prendre le risque de soigner l'ennemi comme l'ami s'il est blessé, au risque de passer pour collaborateur ou résistant. Et tout cela dans la force qu'ils trouvent en priant, en chantant : ah, les grands cantiques des Pères Gelineau, rimaud et Deiss. Ils y trouvent le courage de tenir dans les choix les plus difficiles …

 

Comment ne pas rêver que tous voient ce film ? les croyants y trouveront de quoi questionner la réalité de leur foi et les incroyants de quoi questionner la réalité de leur incroyance. C'est ma prière.

 

 

 

 

X François Garnier

Archevêque de Cambrai

 

Article publié par Cathocambrai • Publié Vendredi 22 octobre 2010 • 2740 visites

Haut de page