Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Curés en visites pastorales ?

Curés en visites pastorales ?  

 

À n'en pas douter, les "visites pastorales" sont la part la plus précieuse du ministère de l'évêque :

  • Il s'agit de visiter un doyenné.
  • En accord avec le doyen, quinze journées de 10H à 22H sont réservées.
  • L'évêque ne donne qu'une consigne : "Ce qui se passe à l'extérieur de l'Eglise m'intéresse autant que ce qui se passe dedans".

 

Cela me vaut la joie de me laisser conduire ! Et celle de rencontrer, d'écouter, d'entraîner, d'orienter, d'arbitrer s'il le faut et de prier avec tous ceux et celles qui se donnent de la peine par amour du Christ et pour servir les frères.

Mais cela me vaut aussi les plus heureuses surprises : les visites d'entreprises industrielles et agricoles de toutes tailles, la découverte des réseaux associatifs les plus variés, la rencontre de nombreux maires accompagnés de leur équipe municipale, celles de quelques intersyndicales la plupart du temps malheureusement inquiètes. Je vérifie à quel point il est nécessaire de sortir de son clan et du petit cercle des plus proches aussi généreux soient-ils. Je découvre à quel point il est nécessaire de s'intéresser d'abord à l'autre afin qu'il puisse s'intéresser à nous. À quel point il faut d'abord aller chez lui avant d'espérer qu'il frappe ou refrappe à notre porte. J'entends Jésus dire et redire aux douze : "Partons d'ici !" "Allons dans les autres villages !" "Passons sur l'autre rive ! …"

 

 Alors je forme l'espérance que tous les curés découvrent eux aussi la joie de vivre des visites pastorales ! Quelques uns le font déjà pour leur plus grand bonheur, en ville ou dans le rural.

  • Il s'agit de visiter profondément chaque clocher ou chaque quartier
  • En accord avec l'équipe-relais locale, le curé réserve une ou deux journées par an où il se laissera guider par elle : elle sait bien quelle est la famille à visiter, le malade chez qui il fera bon célébrer la messe, l'entreprise à découvrir, le maire à rencontrer, l'association à encourager. Elle saura bien trouver l'heure où le plus grand nombre pourra s'assembler, faire le point, prier et pourquoi pas recevoir le pardon de Jésus …
  • La consigne de l'évêque peut rester celle du curé : "Faites de moi ce que vous voulez, mais ce qui se passe en dehors de l'Eglise m'intéresse autant que ce qui se passe dedans !"

 

Je veux bien parier que les équipes-relais et les curés passeront de belles journées pastorales !

 

 

X François Garnier

Archevêque de Cambrai

Article publié par Michel LEMAIRE • Publié Lundi 15 février 2010 • 3214 visites

Haut de page