/* */

Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Editos

Le colibri

Édito du 21 janvier 2016

 

LE COLIBRI

 

(POUR RESERVER DEJA LA DATE DU 11 JUIN 2016)

 

 

 

Un immense feu de forêt, comme on en voit trop souvent en Australie ou en Californie.

Des centaines de maisons qui brûlent, des habitants qui fuient… Et voilà qu’un minuscule colibri, petit oiseau splendide, vole sans arrêt du lac aux flammes avec au bout du bec, une goutte d’eau….On peut bien rire de lui, mais il fait sa part, le colibri… !!

 

 

 

Ce soir, je les écoute chanter; non pas les colibris, mais la quarantaine de diocésains venus pour la plupart des quartiers populaires du diocèse. Dans la foulée du rassemblement national « Diaconia » à Lourdes, et grâce à Yves, un ancien professeur d’établissement catholique, ils montent depuis trois  ans chaque année un très beau spectacle. De timides qu’ils étaient, ils rient, ils se balancent au rythme des notes, et ce soir, ils chantent «  y ‘a l’ colibri ….son bec n’est pas bien gros mais il apporte l’eau » ; alors ils invoquent les incendies du monde, les massacres à Paris, les gens qui meurent de froid, ceux qui fuient leur pays, ceux qui font les poubelles… et le refrain revient lancinant : « heureusement, heureusement, y’a l’ colibri qui fait sa part…. ». Ils pensent à tous les colibris dont ils sont eux mêmes, qui chaque jour par le don généreux d’eux mêmes, au nom plus ou moins conscient de Jésus, ont compris qu’il y avait des gouttes d’eau à porter pour éteindre ne serait-ce qu’un tout petit peu l’un des incendies du monde.

 

 

 

 

Je parie que le 11 juin prochain, dans le grand rassemblement diocésain FESTI FRAT où nous nous retrouverons tous, tout le diocèse apprendra à chanter en dansant « heureusement, heureusement y’a le colibri qui fait sa part », chacun prenant conscience  du colibri qu’il doit devenir !

 

 

 

+ François Garnier

Archevêque de Cambrai

 

 

Article publié par Cathocambrai • Publié Mardi 26 janvier 2016 • 1670 visites

Haut de page