Bienvenue, cher Laurent

Edito du 7 février 2008

BIENVENUE, cher Laurent.

A l'occasion de la nomination de

Monseigneur Laurent ULRICH, évêque de Lille

 

 

     Cher Laurent, à Dijon, notre diocèse d'origine, nous avons tous deux beaucoup reçu d'un évêque venu du Nord, Monseigneur Albert Decourtray, le "Père Decourtray", comme nous l'appelions familièrement.

     Il doit bien rire au ciel en nous voyant tous deux envoyés par l'Église pour servir, à la manière des apôtres, ce département si grand et si peuplé qu'elle a jugé bon, heureusement, d'en faire deux diocèses !

 

     Tu aimeras vite une population passionnément attachante : malgré toutes ses blessures, blessures des guerres et blessures des crises industrielles, ici on aime les enfants, la famille, le travail, la fête, les géants, les beffrois, les moules-frites… parfois un peu trop la bière.

     Tu verras vite la beauté discrète d'une terre qui ne mérite vraiment pas les clichés tristes, gris et noirs que colportent, sans la connaître, ceux qui n'ont jamais vu la douceur des collines flamandes, la forêt de Mormal, les Fagnes et le bocage de l'Avesnois.

     Tu découvriras vite le dynamisme de nos Églises, marquées par la grande tradition du catholicisme social, par l'attachement au Concile ; des baptisés discrets bien plus "faiseux" que "diseux". Ici, on ne se paye pas de mots !

     Et puis, tu verras vite à quel point nos prédécesseurs ont bien travaillé. Avec les pères Gérard Defois et Jean-Paul Jaeger, nous n'avons pas eu de mal à poursuivre ce que les pères Vilnet, Derouet et Delaporte avaient patiemment tissé dans ce qu'on appelle désormais le "LAC" (Lille-Arras-Cambrai).

Pour ne citer que quelques réalisations communes dont nous pouvons être humblement fiers, nous avons été unis pour réussir au mieux la formation des prêtres, des diacres permanents, des laïcs en responsabilité ecclésiale, des maîtres de l'Enseignement Catholique, et des jeunes qui se forment à l'Université Catholique de Lille. Nos "Officialités" travaillent ensemble ; nos grands services aussi, et de plus en plus : le catéchuménat, la catéchèse, la liturgie, les vocations, pour n'en citer que quelques-uns.

     Tout cela, non pas pour que l'Église réussisse pour elle-même, mais pour, qu'animée par le Christ, elle aime et serve si bien notre monde qu'elle donne envie de découvrir son unique Seigneur.

 

     Tu es le bienvenu, cher Laurent ! Tu seras vite adopté !

 

X François GARNIER

Archevêque de Cambrai

 

Article publié par Secrétariat DIOCESAIN • Publié le Jeudi 07 février 2008 • 3859 visites

keyboard_arrow_up